Les conseils à suivre avant d’acheter un terrain constructible

Publié le : 07 avril 20218 mins de lecture

Vous avez décidé d’acheter une maison et de la construire selon vos souhaits. Cependant, vous n’avez pas le terrain nécessaire pour construire votre future maison et, plus grave encore, vous ne savez pas comment le trouver. C’est pourquoi vous cherchez des informations utiles, du coût d’un terrain à bâtir aux principaux facteurs qui peuvent influencer la construction. Et si c’est la première fois que vous achetez un terrain pour y construire une maison, vous vous demandez probablement quelles sont les étapes nécessaires pour réaliser votre achat sans risque.

Ces paramètres à prendre en compte

Afin de vous aider dans l’entreprise, nous avons décidé de vous proposer quelques conseils pour acheter le terrain nécessaire à la construction d’une maison :

– Décider dans quelle zone acheter : c’est certainement l’étape la plus difficile de toutes, mais grâce au web, vous pouvez facilement vous faire une idée des types de biens disponibles et de leur prix ;

– Préparer une liste de questions à poser au vendeur : par exemple, il est conseillé de lui demander s’il y a une source d’eau, s’il y a des restrictions ou s’il y a déjà des structures existantes sur la propriété ;

– Observer attentivement le terrain : vérifier s’il y a des routes ou des droits de passage, identifier la présence d’éventuels puits et/ou cours d’eau et trouver les limites du terrain pour voir si elles sont respectées par les voisins ;

– Faites connaissance avec les voisins : comparez avec eux pour voir si le terrain que vous avez l’intention d’acheter présente les caractéristiques idéales. Vous aurez ainsi une vision plus objective et désintéressée des terrains à acheter ;

– Vérifier le plan cadastral de la zone : il est utile de savoir si le terrain voisin sera construit ou restera toujours peu développé. Vérifiez ensuite si des permis de construire sont nécessaires et s’il existe déjà des projets approuvés dans ce domaine ;

– Vérifier l’évaluation du bien : si la superficie a été estimée plus que sa valeur réelle, vous paierez un prix d’achat plus élevé ;

– Essayer d’avoir une idée précise des limites du terrain : il n’est pas facile de savoir quelles sont les limites d’un terrain car très souvent elles ne sont pas exactement perpendiculaires à la route ou ne suivent pas les murs de pierre. Pour cette raison, vous devrez faire réaliser une expertise et nécessiter l’intervention d’un expert pour effectuer les mesures. De plus, en demandant au vendeur le plan du terrain, vous aurez ces limites clairement visibles ;

– Faites une offre au vendeur : si vous avez trouvé le terrain pour construire votre nouvelle maison, c’est le moment de faire une offre. N’oubliez pas de toujours offrir le moins possible afin d’avoir la possibilité de négocier en cas de contre-offre. Si vous êtes capable de faire une bonne affaire.

Nous avons donc défini les critères de base à suivre pour acheter des terres sans risque. Cependant, vous devez savoir que les terres ne sont pas toutes les mêmes mais qu’elles sont divisées en deux grands types : les terres agricoles et les terres à bâtir. Pour construire une maison, il est important d’évaluer un facteur fondamental : l’indice de construction d’un terrain.

Qu’est-ce que l’indice de construction ?

Cette valeur est exprimée en mètres cubes (mc) /mètres carrés (m²) ou parfois aussi en m²/m². Il définit essentiellement le ratio qui indique combien de mètres cubes ou de mètres carrés de construction sont réalisables pour chaque mètre carré de surface.

Cet indice est un outil utilisé principalement dans les municipalités et dans l’aménagement du territoire, puisqu’il se réfère à des zones ou à des zones dans lesquelles les espaces et les services publics doivent encore être obtenus.

Construire sur les terrains agricoles

Contrairement à ce que l’on pense généralement, vous pouvez construire sur des terres agricoles. Cela est non seulement autorisé mais aussi très pratique, car le prix d’achat des terres agricoles est beaucoup plus bas que celui des terrains à bâtir. La commodité est liée à l’indice de construction de ce type de terrain, qui varie selon la région et la municipalité, bien qu’il soit généralement d’environ 0,3 mètre cube par mètre carré de surface totale du terrain. Cela signifie, en pratique, que sur un terrain de 10 000 mètres carrés, il est possible de construire une petite villa de 300 mètres cubes (environ 100 mètres carrés).

Toutefois, si vous choisissez de construire sur une terre agricole, vous devrez d’abord vérifier la présence de contraintes environnementales qui pourraient compromettre la construction de votre maison. Un autre élément auquel il faut prêter attention est la présence de ruines sur le terrain. Dans ce cas, investir dans l’achat du terrain peut ne pas être pratique, notamment en raison de la discontinuité entre la construction préexistante et la nouvelle construction. Toute nouvelle construction pourrait être très coûteuse si elle s’inscrit dans le cadre d’une construction existante.

Construire une maison sur un terrain constructible

Un terrain à bâtir est une zone spécifiquement destinée à la construction de bâtiments : civils, urbains ou industriels. Cela signifie que l’indice de construction de ces terrains est très élevé et, surtout, que leur prix sera plus élevé. Pour les terrains à bâtir, la constructibilité peut dépasser 1,5 : cela signifie que pour chaque mètre carré de terrain, vous pouvez construire exactement un mètre cube et demi. Mais pour connaître l’indice réel de construction du terrain, vous devrez contacter le bureau technique de la municipalité concernée et demander toutes les données nécessaires. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez établir avec certitude la taille de votre nouvelle maison et donc sa superficie en mètres carrés.

Les coûts des terrains à bâtir

Mais combien coûte l’achat de terrains à bâtir ? Les coûts des terrains à bâtir sont généralement déterminés sur la base des mètres cubes qui peuvent être obtenus (mc). Elles varient également en fonction du type de terrain (terrain, terrain à bâtir ou territoire).

Des contraintes particulières peuvent également affecter les coûts d’achat des terrains à bâtir. La valeur réelle du terrain dépend d’un certain nombre de facteurs, dont l’emplacement, la salubrité, le bruit dans la région et les vues panoramiques. C’est pourquoi il est bon de demander l’avis d’un géomètre ou d’un ingénieur afin d’avoir une estimation précise de la valeur du terrain.

Du point de vue fiscal, pour l’achat d’un terrain à bâtir et de ses dépendances, vendu par la société, la TVA de 22 % est appliquée, avec une taxe d’enregistrement, une taxe cadastrale et une taxe hypothécaire de 200 euros chacune.

En cas de vente de terres non agricoles et de leurs dépendances, vendues par un particulier, la taxe d’enregistrement de 9 %, plus la taxe hypothécaire et la taxe cadastrale de 50 euros chacune, sera payée. Les autres éléments qui influencent le prix d’un terrain à bâtir sont les contraintes de construction, le degré d’urbanisation et la proximité du centre-ville.

Plan du site