Les points essentiels à savoir concernant l’ achat d’un local commercial

local commercial

Publié le : 30 mars 20214 mins de lecture

L’achat d’un local de commerce est une opération assez complexe parce qu’il s’agit d’un grand investissement influant sur le patrimoine du preneur. Notons que la notion de local de commerce ou de mur de commerce concerne uniquement le bien immobilier destiné à exercer des activités de commerce, et n’inclut pas les biens meubles corporels et incorporels qui constituent le fonds de commerce. Et l’objectif de l’investisseur est d’acheter le local pour le louer ensuite à des locataires, ou plus précisément des commerçants ou des petites entreprises commerciales, afin de pouvoir en tirer des bénéfices considérables. Ainsi, de très longues procédures sont à entamer avant de prendre une décision sur le local qu’il faudrait acheter et avant de conclure tout contrat de bail.

Les critères de sélection d’un local commercial

On ne peut pas choisir un local commercial dans la hâte, il est impératif de bien étudier la situation et de respecter toutes les démarches nécessaires pour réaliser l’opération en toute sécurité. En premier lieu, il faut savoir que l’emplacement d’un mur commercial est très important vu que c’est à celui-ci que va dépendre l’image de la future boutique. Ainsi, il y a lieu d’évaluer la situation géographique, l’état de la construction, la visibilité, le mode de stationnement, l’accès, l’atmosphère de l’entourage, le quartier, le niveau de vie des gens, la sécurité, les conditions d’électricités, … En second lieu, il faut comparer les prix des locaux commerciaux en fonction des charges et des produits que l’on pourrait en déduire. En effet, il faut voir le chiffre d’affaires des locataires et les anciens montants du loyer, tout en calculant le coût total des taxes, des impôts et de toutes les autres dépenses.Ces prix vont également dépendre de la commercialité du local, de l’activité qu’on va y entamer et enfin du contexte de la concurrence. En dernier lieu, il y a lieu de souligner que l’on peut faire appel à des experts pour être rassurer davantage, comme : un comptable, un avocat immobilier ou même des courtiers.

Les droits de l’acheteur

En principe, le fait de céder ou d’aliéner quelque chose implique toujours un transfert de propriété, c’est pourquoi en matière de cession de commerce, le cédant ou propriétaire du bien donne au cessionnaire ou preneur, grâce à une opération de vente, la propriété de ce bien afin qu’il en jouisse de plein droit. C’est ce cessionnaire qui va ensuite faire louer le bien en question à une troisième personne qui est le locataire et qui va exploiter le bien avec ses propres fonds de commerce. Il est à noter que la durée d’un contrat de bail commercial est toujours comprise entre trois ans à neuf ans, ce qui est rassurant pour le propriétaire. Toutefois, le locataire peut être mis en redressement ou en liquidation judiciaire s’il n’arrive pas à remplir ses obligations envers l’investisseur.A la fin, il faut noter que l’achat d’un local commercial offre beaucoup d’avantages par rapport à l’achat d’un simple logement locatif si l’on ne se réfère qu’aux taux de rentabilité. C’est ainsi qu’il y a lieu d’admettre que l’investissement dans l’immobilier commercial est très intéressant même s’il n’existe pas de formule standard pour en sortir toujours gagnant.

Plan du site