Comment acheter une maison ?

Tout d'abord, il est très important que l'acheteur dispose de tous les documents nécessaires de prouver que le vendeur est effectivement le propriétaire, que le bien en question est régulier en termes de construction, libre de tout poids, libre d'hypothèques par des charges de nature réelle, par des saisies et tout ce qui pourrait compromettre sa valeur.

Quels sont les documents qui prouvent tout cela ?

En résumé, il s'agit de tous les documents d'origine (acte d'achat, notification d'héritage, cession de société), les documents de construction (copie du permis de construire, certificat d'habitabilité L'affirmation que la propriété a été construite avant 1967, étayée par les résultats des actes d'origine).

La date de 1967, que signifie-t-elle ?

Il existe une règle générale en matière de construction qui stipule que vous ne pouvez pas vendre un bien immobilier sans mentionner les détails du permis ou du permis de construire ou de la concession ; cela signifie qu'il faut présenter l'autorisation de la municipalité de construire. Les lois à cet égard prévoient toutefois que si le permis de construire est antérieure à 1967, on peut se passer de mentionner la propriété.

Cette règle vous assure-t-elle que la propriété en question n'a pas de problèmes ?

Si une propriété était abusive, elle le reste. S'il s'agit d'une propriété construite illégalement après 1967 ou si vous ne parvenez pas à obtenir l'amnistie ou le bien est invendable. Si, par contre, la propriété a été construite illégalement avant 1967, elle est vendable mais c'est l'acheteur qui se retrouve avec une propriété abusive et donc, en cas de vérification, il devra en supporter toutes les conséquences.

Que se passe-t-il lorsque vous avez affaire à une propriété illégale ?

Il est indispensable de disposer de la documentation relative aux amnisties de construction, qui peut être soit la concession en amnistie, soit la copie de la demande d'amnistie avec les timbres de présentation. Ce dernier doit être accompagné d'une copie du paiement de ce qui est prévu comme oblation et éventuellement comme frais de concession selon le type de demande, des montants calculés et inscrits par le client dans la déclaration elle-même, puis des bordereaux de paiement.

La documentation concernant les variations de construction est indispensable

Il s'agit de toute une série de noms de mesures de construction qui permettent à l'acheteur de savoir que la conformation du bien vendu est dûment autorisée.

Que se passe-t-il lorsque vous vous trouvez devant un bâtiment à valeur artistique ?

Un bâtiment urbain, surtout à Rome ou dans d'autres villes de grande valeur artistique, peut être soumis à des contraintes (la plus connue étant la contrainte dite des Beaux-Arts) dont le notaire chargé des contrôles doit effectuer les investigations. En pratique, si le vendeur a reçu une notification du ministère du patrimoine culturel (ou de ses cessionnaires), il est tenu de produire cette notification, qui revêt une importance considérable dans les négociations. Pour les biens les plus importants, en effet, l'État a le droit d'être préféré à l'acheteur : droit de préemption.

Existe-t-il également des documents concernant les biens immobiliers, y compris les terrains ?

Les certificats de destination urbaine, à délivrer par la municipalité, d'où ressort l'utilisation du plan d'occupation des sols du terrain vendu seul ou vendu avec d'autres bâtiments, est nécessaire. C'est très important car cela informe l'acheteur de l'utilité du terrain et le guide donc dans la détermination du prix.

D'ailleurs, le vendeur, avant de s'impliquer dans l'offre de vente, doit entendre un technicien (géomètre, ingénieur, architecte) préparer la certification énergétique. Ce certificat vous indique si l'appartement est bien isolé ou non, combien d'énergie il perd, combien d'électricité il consomme.

Un autre point important est la certification des systèmes technologiques

En théorie, le vendeur devrait fournir à l'acheteur des attestations que les systèmes ont été construits en conformité avec les règles de sécurité en vigueur. Mais en général, celui qui vend un appartement neuf a avec lui toutes les certifications des installateurs et est tenu de les délivrer, sous peine de sanctions financières.

Plan du site