Mieux profiter des taux de prêts immobiliers bas pour ses projets d’avenir

taux de prêts immobiliers

Si en 2016 la baisse continuelle des taux a permis aux activités de s’épanouir dans le secteur de l’immobilier, la tendance a un peu changé depuis le début de l’année 2017. Les chiffres affichent une hausse modérée, mais qui a quand même duré pendant les 6 premiers mois. Cette situation montre qu’à long terme, il est difficile de prévoir les fluctuations et d’avoir un aperçu général sur l’évolution du marché. Il existe, néanmoins, des alternatives si on veut toujours bénéficier de taux bas pour ses futurs projets.

Le transfert de prêt

Il se peut que même en disposant d’un prêt immobilier en cours, les acquéreurs et les investisseurs s’intéressent à de nouveaux projets. Ils vont donc effectuer un remboursement par anticipation de leur crédit actuel avant de pouvoir souscrire à un nouveau contrat. Mais ce changement implique de nouvelles conditions et même des frais supplémentaires (pénalités de remboursement anticipé ou autres). Ceux qui ont bénéficié de taux bas par le passé devront s’adapter à la nouvelle tendance. Le transfert de prêt se présente alors comme une alternative afin de conserver les mêmes avantages. Les détails et les procédures sur l’octroi de ce crédit sont accessibles sur ce site.

L’objectif des banques est de permettre à leur client de profiter d’un meilleur contexte bien que la situation ne soit plus la même sur le marché. Les termes du premier contrat seront gardés et les emprunteurs ne payeront que les frais de traitement. Les acquéreurs pourront donc faire plus d’économies sur leur nouveau prêt. Et au cas où une nouvelle hypothèque sera prise en compte, la caution, elle aussi, sera fixée au même niveau évitant ainsi les dépenses liées aux services du notaire.

La reconduction n’est pas pratiquée par toutes les banques. Il faudra alors s’assurer de bien choisir son enseigne dès le premier accord ou vérifier que cette requête peut être négociée. Souvent, plus la durée de remboursement est longue, plus les établissements sont réticents à l’idée de s’engager dans cette voie. L’idéal serait donc de disposer d’un crédit à moyen terme et d’effectuer un transfert le plus tôt possible.

Les conditions d’octroi du crédit

Le transfert de prêt immobilier présente donc de réels avantages pour ceux qui prévoient d’investir dans de nouveaux projets. Mais l’obtention de ce crédit est quand même soumise à quelques conditions. La première concerne la valeur du nouveau bien et celle du capital restant dû. Le montant de l’acquisition devra être supérieur ou au moins égal à celui du capital.

Les projets et les biens devront aussi être de même nature que ce soit pour l’achat d’une nouvelle résidence principale, de logements secondaires ou même dans les placements locatifs. Dans certains cas, il est quand même possible que les avantages soient transférés sur d’autres biens (local commercial, terrain ou autre).

Les professionnels ont également fixé le délai pour les transactions. Si c’est faisable, le mieux serait que la signature du contrat de vente se fasse le même jour que celui du prêt immobilier. Cependant, puisqu’il faut aussi tenir compte des procédures, la durée pourrait être revue à 6 mois ou 1 an au maximum. Pour finir, le fait qu’aucun incident de paiement n’a été enregistré dans le dossier du demandeur sera pour lui un véritable avantage.